Le schiste


Les schistes habitent le Languedoc depuis de lointaines années. Certains de ces terroirs sont situés sur des schistes de l’ère primaire. Ils font partie des roches sédimentaires les plus communes et des plus anciennes sur terre, une roche marron ou verte, parfois rouge, à l´aspect feuilleté. Il s’agit d’une roche à grains fins, composée principalement de flocons d’argile et de minuscules fragments d’autres minéraux, le tout feuilleté par la compression de l’argile au cœur de l’écorce terrestre. Autrement dit, c’est en quelque sorte cuit comme un mille feuilles à haute pression dans les profondeurs de la croûte terrestre.


D’ailleurs, le débit en feuillet est la définition même du schiste. Ainsi, ce schiste feuilleté et fracturé donne la possibilité aux racines de la vigne de s’infiltrer dans ses fissures jusqu’à sept ou huit mètres de profondeur, là où circule naturellement l’eau de pluie.
Les collines et les vallées de Roquebrun sont formées sur un pli du nord-est et un pli couche d’ouest du sud. Les roches dures exposées sont des schistes de l'Ordovicien et des dolomies du Dévonien.

Ce minéral a deux vertus : il retient l'eau et emmagasine la chaleur pour la restituer lentement la nuit. D'ailleurs, les vignerons du coin avouent qu'ici, le raisin mûrit même la nuit durant leur sommeil.

“La vigne s'est développée dans ce secteur schisteux et ce depuis l'antiquité avec les Grecs et les Romains”


Le terroir en quelques chiffres


450

Millions d'années,
age des schistes


Ordovicien

Période
géologique


Romaine

Epoque de la
Culture de la vigne

Notre boutique en ligne

Connectez-vous et passez vos commandes en toute simplicité


Aller sur la boutique